Cheverny et Cour-Cheverny se distinguent (Printemps 2013)

En mai et juin derniers, plusieurs événements ont mis nos deux communes à la une de l’actualité départementale


  • Cheverny a obtenu le label "Station de Tourisme"
Cheverny, déjà classée commune touristique en 2009, s’est vu décerner le label « Station de Tourisme » par décret en date du 7 mai 2013. (la première dans le département et en région Centre depuis la réforme introduite par la loi du 14 avril 2006)

L’esprit qui préside à la définition de la station classée est articulé sur : l’excellence, la plurisaisonnalité et la pérennité
De g. à dr. Gilles Clément, 
président du Pays des Châteaux, 
Gilles Lagarde, préfet du Loir-et-Cher 
et Bernard Sinet, maire de Cheverny.
Si la présence du château de Cheverny, (troisième site touristique visité dans le département avec près de 400 000 entrées/an), est le moteur de la fréquentation touristique, l’obtention du label nécessitait de remplir pas moins de 70 conditions ( sous la forme de critères de sélections), dont 6 essentielles et Cheverny a passé l’examen avec succès. Ce classement ne doit rien au hasard puisqu’il est le fruit de la politique menée depuis plus de 30 ans pour conserver l’identité, le patrimoine et l’authenticité rurale de notre « joli village ».
C’est, en quelque sorte, un prix d’excellence que la commune a obtenu,et Bernard Sinet ne cachait pas sa satisfaction lors de la conférence de presse qu’il a donné à cette occasion le 29 mai.

  • À Cour-Cheverny le Relais des Trois Châteaux (ex-Hôtel des Trois Marchands) a été inauguré le 13 juin dernier.
L’hôtel 4 étoiles a, en effet, rouvert ses portes après un peu plus d’un an de travaux. Bernard Gattolliat et sa soeur Véronique, nouveaux propriétaires depuis 2012, possèdent aussi le château du Breuil à Cheverny, également classé hôtel 4 étoiles.
Bernard Gattolliat, propriétaire
du Relais des Trois Châteaux.
L’hôtel possède 36 chambres de charme, aux normes nouvelles 4 étoiles, permettant, avec le restaurant « Les Trois Marchands », qui a conservé, outre son nom, sa cuisine traditionnelle et de qualité, d’offrir à la clientèle un hébergement de grand confort. Cette réalisation vient ainsi agréablement et utilement compléter l’offre touristique de la commune.







  • JAZZIN’ CHEVERNY consolide son rang de plus grand festival de jazz du département.
Manu Dibango nous a offert une superbe prestation
 le samedi soir.
Une programmation réussie, une organisation sans faille, et un public toujours plus nombreux (près de 1700 spectateurs samedi soir pour un total de plus de 3500 sur 3 jours) démontre la vitalité de ce groupe d’habitants des deux communes (ils sont près d’une centaine de bénévoles) et font de cette sixième édition un succès incontestable qui, bien sûr, donne envie de continuer... Place à la septième édition !



  • Le commentaire de Charles Antoine de Vibraye, propriétaire du château de Cheverny.
Constance et Charles Antoine de Vibraye.
Pour lui, le destin des deux communes est incontestablement lié au tourisme : complémentaires, elles participent, chacune à leur façon au développement touristique de notre région. À Cheverny : le château ouvert au public depuis 1920 - à Cour-Cheverny : les services complémentaires qui n’existent pas en nombre suffisant dans la première du fait de sa population réduite (les deux centres bourg se touchent). La fréquentation touristique ne peut que s’accroître et l’offre de services de qualité ne peut être que bénéfique. En effet, le classement de Cheverny ne peut qu’induire et favoriser l’implantation de nouvelles infrastructures. Maintien des commerces existants et ouvertures de nouvelles boutiques, équipements hôtelier et de restauration (pourquoi pas un casino - soyons fous !). Les projets des municipalités sont en adéquation avec les nouvelles perspectives offertes par ce nouveau classement de Cheverny : opération centre bourg à Cour ou encore maison médicale et ouverture de nouvelles voies de communication à Cheverny (nouveau plan de circulation et parking). Charles Antoine de Vibraye applaudit à la vitalité dont font preuve les habitants et les acteurs du tourisme de nos deux communes et est confiant en l’avenir.

Le héron - La Grenouille n°20 Juillet 2013