De l'utilité des quadricoptères (ou drones)

L’Air Modèles Club de Cour-Cheverny (AMCCC), a réalisé des prises de vues vidéo et photographiques aériennes au château de Cheverny, à la demande de La Grenouille : le labyrinthe inauguré en avril dernier, ainsi que le troisième jardin (éphémère) composé de 60 000 tulipes multicolores, visible dans le parc en descendant vers la pièce d’eau.
La Grenouille a utilisé les compétences et les moyens de deux membres de l’AMCCC, Philippe Fortin, pro­priétaire du quadricop­tère (ou drone) utilisé et Laurent Fischer qui le pilotait. L’appareil est un QRX 350 WALKERA radiocom­mandé équipé d’un GPS et d’une caméra « Go Pro 2 » (11 millions de pixels). L’autonomie totale, avec deux batte­ries, est de 20 minutes et la portée de la radio-commande de 1,5 km. Le drone se pilote comme un hélicoptère mais offre une plus grande stabilité. 
Quadricoptère de l'Air Modèles Club de Cour-Cheverny
Le quadricoptère

L’appareil ne pesant que 190 grammes, le vent est l’élément le plus perturbateur et le GPS permet de mieux conserver la trajectoire en corrigeant automatiquement la dérive. Les vols, effectués en fin de journée pour le labyrinthe et en fin de matinée pour les tulipes, ont bénéficié d’un temps clément (peu de vent) et d’une bonne lumière. La difficulté pour Laurent venait du fait qu’il n’avait pas de retour en direct des images filmées et il a dû procéder, les deux fois, à un vol préalable d’essai et de repérage. Le résultat est surprenant, et vous pourrez en juger par vous-même en visionnant ces vidéos :
    Les tulipes du Château de Cheverny
    Les tulipes du château de Cheverny
     Cette expé­rience réussie a été profitable et a ouvert de nouvelles voies aux pilotes de drones de l’AMCCC qui sont prêts à recommen­cer l’expérience. La Grenouille remercie Philippe et Laurent de leur coopération.

    Le Héron - La Grenouille n°24 - Juillet 2014